Navigation – Plan du site
Chroniques

Colloque : "Enjeux scientifiques, politiques et sociaux de la production du savoir"

Journées 1999 de l'Association "Natures - Sciences - Sociétés"
avec le concours scientifique du laboratoire "Sociétés Santé, Développement" du CNRS (UMR 5036, CNRS/Bordeaux 2)
9-10 décembre 1999
ENGREF - Paris 15°

Les différents niveaux d'intervention et d'action en matière de santé publique constituent l'épine dorsale de ces Journées 1999 de l'Association "Nature Sciences Sociétés". La formulation de cette manifestation et sa thématique d'ensemble sont nées d'une réflexion menée par Claude Raynaut, anthropologue, directeur dudit laboratoire au CNRS. Dans un article publié en 1995 dans la revue Sociologie Santé, Cl. Raynaut mettait en exergue les différentes dimensions de la dichotomie entre le "privé" et le "public" autour des enjeux relevant de la santé et de la maladie.

Il revient à Nicole Vernazza-Licht (CNRS, UMR 5036/ Université Bordeaux 2), Agnès Pivot et Marie-Françoise Nicolle (NSS/Université Nanterre Paris 10) d'avoir su articuler les différentes dimensions de cette réflexion scientifique en différents thèmes pour lesquels elles ont trouvé les intervenants adéquats.

Plusieurs protagonistes gèrent, appréhendent et agissent au cours du processus de prise de décision, autour d'un enjeu sectoriel dans le champ de la santé publique : politiques, scientifiques et citoyens. D'où les trois grands thèmes furent abordés au cours de ce colloque :

  1. Le rôle de la connaissance scientifique dans la prise de décision publique en matière de santé publique

  2. Les conditions de production d'un savoir scientifique

  3. L'interaction avec les acteurs sociaux et l'exercice de la recherche

Parmi les intervenants, la présence de politiques, de scientifiques et de représentants d'associations a offert une diversité de points de vue, d'actions et de réflexions très utile à la compréhension de la diversité des intérêts et de pratiques qui président à la mise en ouvre d'une politique de santé publique.

Un temps fort peut être souligné : la première journée du colloque coïncidait étonnamment avec l'actualité. Le premier thème (I) était particulièrement connecté a l'actualité de la « vache folle » et l'intervention de M. Lucien Abenhaim, directeur général de la Santé ne pouvait mieux tomber.

  • Revues.org