Navigation – Plan du site
Lectures

Isabelle Gobatto, Être médecin au Burkina Faso

Paris, L'Harmattan, 1999
Madina Querre
Référence(s) :

Isabelle Gobatto, Etre médecin au Burkina Faso. Dissection sociologique d'une transplantation professionnelle, préface de Dominique Desjeux, 1999, L'Harmattan, Paris, 303 p.

Texte intégral

1Isabelle Gobatto, chercheur associée au Cerlis (Centre de recherche sur les liens sociaux, Université Paris V-CNRS), et actuellement maître de conférence à l'université de Bordeaux 2, propose dans cet ouvrage une analyse de la profession médicale au Burkina Faso. C'est tout un processus contextuel qui est décrit et analysé, révélant la spécificité du métier de médecin dans un contexte emprunt de contraintes spécifiques.

2Si le métier de médecin est caractérisé par un savoir scientifique qui se veut universel, les médecins sont aussi des acteurs sociaux qui participent à la définition du sens et de la fonction de leur profession sous l'effet de l'espace social, économique, politique qui la sous-tend.

3Dans un pays où l'exploitation des structures de soins est un problème majeur, une analyse de la profession médicale se révélait innovatrice. Cet ouvrage rapporte les contraintes liées à l'accès au métier de médecin face au statut idéalisé qui lui est accordé, et les stratégies élaborées dans l'application de sa pratique. A cet effet, Isabelle Gobatto s'engage dans l'analyse de la profession médicale en défrichant les processus sociaux qui y conduisent, en interrogeant son réseau de relations explicatif, et donne ainsi aux forces et aux faiblesses des médecins à se dévoiler. Le contexte de pénurie économique, les contraintes matérielles, les parcours individuels des patients au milieu de divers types de soins, s'oppose à la formation reçue par le nouveau médecin formé selon les normes occidentales. Cette lecture minutieuse de leur métier, montre des sujets sociaux qui au final passent autant de temps à redonner un sens à leur fonction, à négocier l'étendue de leur légitimité, leur position sociale et leur statut, qu'à soigner les malades.

4Isabelle Gobatto souligne finalement comment les médecins, bien que porteurs d'une science et d'une fonction qui se veulent unifiées par-delà les continents, sont aussi des acteurs sociaux qui participent à la définition du sens et des modalités de leur profession, en se greffant, par touches singulières, à leur environnement. Elle illustre, au fond, l'appropriation d'un modèle professionnel, dans un pays où les médecins en sont à vivre les étapes de la construction de l'autorité collective accordée à leur profession.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Madina Querre, « Isabelle Gobatto, Être médecin au Burkina Faso  », Face à face [En ligne], 2 | 2000, mis en ligne le 02 février 2011, consulté le 28 juillet 2017. URL : http://faceaface.revues.org/593

Haut de page

Auteur

Madina Querre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org