Navigation – Plan du site
Lectures

Marc Loriol, Le temps de la fatigue. La gestion sociale du mal-être au travail

Paris, Anthropos (Sociologiques), 2000, 293 pages
Madina Querre
Référence(s) :

Marc Loriol, Le temps de la fatigue. La gestion sociale du mal-être au travail, Paris, Anthropos (Sociologiques), 2000, 293 pages

Texte intégral

1Il est de plus en plus courant aujourd'hui de se plaindre d'une « mauvaise fatigue » dont seraient responsables les conditions de vie et de travail modernes. Mais les concepts et les analyses sociologiques manquent encore pour rendre compte de ce phénomène. A partir d'une étude historique et de plusieurs enquêtes sur la perception de la fatigue dans différents milieux professionnels (infirmières, travailleurs sociaux, ouvriers d'industrie, conducteurs de bus et chauffeurs routiers), cet ouvrage montre que la compréhension de la fatigue doit partir du sens que les acteurs donnent à leur engagement dans le travail et des formes de régulation sociales spécifiques. La sensation de fatigue est donc plus qu'une affaire individuelle et renvoie à tout un ensemble d'accords et de conflits qui structurent les discours et les perceptions.

2Marc Loriol, sociologue, est chargé de recherches au CNRS. Ses recherches portent sur la fatigue et le stress au travail, les professions sanitaires et sociales et l'histoire de la sociologie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Madina Querre, « Marc Loriol, Le temps de la fatigue. La gestion sociale du mal-être au travail », Face à face [En ligne], 5 | 2003, mis en ligne le 01 mars 2003, consulté le 21 août 2017. URL : http://faceaface.revues.org/439

Haut de page

Auteur

Madina Querre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org