Navigation – Plan du site
Lectures

Michèle Cros, Résister au sida. Récits du Burkina

Paris, Presses universitaires de France, Ethnologies, 2005, 293 pages
Référence(s) :

Michèle Cros, Résister au sida. Récits du Burkina, Paris, Presses universitaires de France, Ethnologies, 2005, 293 pages

Texte intégral

1Résister au mal. Le prendre en dérision. S'en protéger. Conjurer la peur du don qui contamine l'air ambiant : "Même un enfant de deux ans va te dire ce qu'est le sida". L'imaginaire et le réel s'interpénètrent dans cette appréhension chaotique d'une "maladie étrangère" qui porte pourtant un nom bien connu des Lobi du Burkina Faso. Dans la langue des Lobi, sida veut dire araignée. Or la maladie sida est justement comme l'araignée dont nul n'ignore les mauvais tours... La découverte de cette homonymie, doublée d'une homologie clinique, constitue la trame narrative de ce livre.

2A l'aide de récits et de dessins, des Burkinabè y racontent tour à tour: les humeurs souillées de, la mort, l'exclusion, la peur, l'impuissance, la transmission sous la forme d'une possible contamination intentionnelle, mais aussi les mille et une façons d'en dompter le funeste en cours, sans oublier le désir, la séduction, le plaisir, la jouissance et même l'amour.

3Le sida évoque certaines affections contractées au pays des Blancs, au temps des "grandes" guerres et de la colonisation. On en a eu raison ; alors pourquoi pas du sida et ce d'autant que l'ONUSIDA et la Banque Mondiale viennent d'y déclarer la trauqe au pays lobi. Dans les contes, Araignée la rusée ne l'emporte pas toujours.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Michèle Cros, Résister au sida. Récits du Burkina », Face à face [En ligne], 7 | 2005, mis en ligne le 01 juin 2005, consulté le 21 août 2017. URL : http://faceaface.revues.org/333

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org